Patrizia Cattaneo


Aller au contenu

Menu principal:


Le petit exorcisme de Leon XIII

Diable-enfer

LE PETIT EXORCISME DE LEON XIII
ET LA DOCTRINE DE L’EGLISE


Dans la revue L’Appel du Ciel de juin, à la page 18, après une entrevue très longue et intéressante avec le Père Cipriano de Meo, doyen des prêtres exorcistes, la revue expose très clairement la position de l’Eglise sur le «Petit exorcisme de Léon XIII».
Il est effrayant de constater qu’à Torre Le Nocelle, dans le passé, une personne distribuait le «petit exorcisme» aux pèlerins français ainsi qu'une mauvaise traduction aux pèlerins italiens avant l’exorcisme du Père Bianco, mettant ainsi les personnes en grand danger. Si quelqu’un le récite pendant l’exorcisme en présence de possédés, en plus de désobéir à l’Eglise, il peut déclencher des réactions de l’ennemi qu’on n’est pas en mesure de contrôler. Nous invitons donc tout le monde à connaître les dispositions de l’Eglise à cet égard et de s'y conformer.


Voici l’article

Nombreux sont ceux qui encouragent le recours au petit exorcisme de Léon XIII. Cependant, l'Eglise a émis une interdiction (pour les laïcs) concernant la récitation de cette prière d'exorcisme, visant à protéger chacun d'attaques incontrôlables du démon. Certains soi-disant "messagers" continuent pourtant d'affirmer que la Vierge Marie demande de réciter cet exorcisme; cela ne peut venir de Dieu car le Ciel n'irait jamais contre l'Eglise ! "Tout ce que vous aurez lié sur terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur terre sera délié dans le ciel." (Mt. 18,15-20)
Toutefois, l'Eglise encourage chacun à réciter quotidiennement la prière à Saint-Michel instaurée par Léon XIII [qui est une prière différente!].
Nous reproduisons ci-dessous la décision de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, datée du 29 septembre 1985 :


Excellece,
Depuis quelques années, auprès de certains cercles ecclésiaux, se multiplient les réunions de prière qui visent à obtenir la délivrance de l'influence des démons, même s'il ne s'agit pas là d'exorcismes proprement dits; ces réunions se déroulent sous la direction de laïcs, même si un prêtre est présent.


Puisque l'on a demandé à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ce qu'il faut penser de ces faits, ce dicastère pense nécessaire de porter à la connaissance de tous les Ordinaires la réponse suivante :


1. Le Canon 1172 du Code de Droit Canonique déclare que personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés s'il n'a pas obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse (§ 1), et détermine que cette permission ne doit être accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un Prêtre qui se distingue par sa piété, sa science, sa prudence et l'intégrité de sa vie (§ 2). Les Evêques sont donc instamment priés d'insister sur l'observation de ces prescriptions.


2. De ces prescriptions, il s'ensuit qu'il n'est pas même permis aux fidèles d'employer la formule d'exorcisme contre Satan et contre les anges déchus, qui est tirée de la formule publiée par mandat du Souverain Pontife Léon XIII, et encore moins d'employer le texte intégral de cet exorcisme. Les Evêques doivent en avertir les fidèles si cela est nécessaire.


3. Par ailleurs, pour les mêmes raisons, les Evêques sont priés de veiller à ce que - même dans les cas qui, bien qu'ils excluent une véritable possession diabolique, semblent cependant révéler une certaine influence diabolique - ceux qui n’ont pas le pouvoir nécessaire ne dirigent pas des réunions durant lesquelles on fait usage de prières pour obtenir la délivrance, au cours desquelles les démons sont directement interpellés et où l'on cherche à connaître leur nom.


L'exposé de ces normes ne doit cependant absolument pas détourner les fidèles de prier pour que, comme Jésus nous l'a enseigné, ils soient libérés du mal (cf Mt 6,13). En outre, les pasteurs pourront utiliser l'occasion qui leur est offerte pour rappeler ce qu'enseigne la tradition de l'Eglise en ce qui concerne la fonction propre des Sacrements et de l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, des Anges et des Saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais. Je saisis cette occasion pour vous assurer de mes sentiments de vive estime et vous redire que je demeure votre très dévoué dans le Seigneur.

JOSEPH RATZINGER, préfet.
(Documentation Catholique n° : 1912, 16 février 1986, p.197)



Home Page | Présentation | Pèlerinages | Père Bianco | Frère Cosimo | Père Matteo | P. Cipriano | N.D. Avocate | Padre Pio | Père Tardif | Diable-enfer | Récits des exorcistes | Eglise | Santé naturelle | Articles | Devotions | Livres-dvd | Liens | Contacts | Vie sociale | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu